[ Navigation ] Accueil > Des études sur l'oeuvre > Le Processus Energétique de la Mort


LE PROCESSUS ENERGETIQUE DE LA MORT


  1. Le processus physiologique de la mort naturelle.

  2. [ Le Processus Energétique de la Mort ]         Nous avons vu que le périsoma (Déf.) nous sert de carburant pour faire vivre notre corps et que nous mourons lorsqu'il est consommé. Mais également, cette énergie périsomatique est chargée de protéger notre corps en filtrant les énergies extérieures nocives comme les toxines, les miasmes et les particules.

            Lorsque le périsoma est presque consommé, ces "saletés" arrivent à la surface du corps et paralysent les cellules corporelles qui auront de plus en plus de mal à les évacuer, ce qui va provoquer les premières raideurs de notre corps, les premiers problèmes que nous aurons dans nos activités corporelles.

            Le professeur Zeberio a observé ces énergies miasmatiques dans le périsoma de personnes âgées. Elles se présentaient sous la forme d'une petite couche de couleur fumée ou cendre, plus ou moins obscure.

            Mais nous pouvons aider notre périsoma à exercer sa mission en respectant notre corps et en ayant une bonne hygiène de vie. Avec une vie saine et en plein air, nous absorbons moins vite cette énergie périsomatique et les mauvaises énergies pénétrent moins facilement dans l'organisme que si nous passons nos nuits en "boîte de nuit".

            Lorsque le périsoma ne fournit plus ses énergies, les énergies égoïques et somatiques, qui tournent dans le même sens, commencent à se repousser. Alors la partie cosmique de l'Omve mental (Déf.) se déconnecte légèrement, décomprime ainsi la cellule Sémater (Déf.) et provoque la perte de la vue et de l'odorat, ainsi que la perte de conscience.

            Enfin disparaissent les sens du toucher et de l'ouïe qui sont localisés dans la Cavité Phonémen (Déf.). L'ouïe est le dernier sens à disparaître.


  1. Le processus énergétique de la mort naturelle.

    • Dans un premier temps, l'être humain qui meurt entre dans un état de somnolence pendant une période de 90 à 120 jours.
    •         Il perd tout contact avec la psychologie du corps, son esprit est endormi. Pendant cette période, il ne sait pas qu'il est mort sauf dans le cas où il en avait conscience avant de mourir. C'est la raison pour laquelle il est porté à retourner sur les lieux habituels de son existence (maison, travail, etc ... ).

              On a souvent dit que certaines personnes sentaient chez elles la présence de l'être qui venait de mourir. Il peut se faire que mécaniquement, avant de se détacher et de s'élever, le mort revienne chez lui.

              C'est pour cette raison qu'il est toujours recommandé de placer une rose, pendant 90 jours, à l'endroit où le mort avait l'habitude de se mettre. La conformation de la rose possède un très grand pouvoir magnétique. Les énergies de l'être décédé vont s'enrouler autour des pétales de la fleur et il pourra en absorber le parfum afin d'acquérir un baume bienfaisant pour son esprit.


    • Mais, avant qu'il n'y ait mort réelle et que le cumul puisse commencer son ascension, il est nécessaire qu'il se détache de certaines énergies:
    • * Le périsoma sale, qui est resté dans le corps doit disparaître. On a vu que le temps nécessaire pour que se résorbent ces mauvaises énergies dépend de la quantité et de la qualité du périsoma restant. En se désagrégeant, il se transforme en matière utile pour la nature vivante.

      * Ses bandes magnétiques doivent être coupées: Cela dépend de la puissance de ces bandes, de l'état mental de la personne décédée et de l'action des vivants sur ces bandes...

      * Les pré-hologrammes (Déf.) qui n'ont pas été transformés en hologramme réel doivent se déconnecter du corps. Ces pré-hologrammes, qui sont des hologrammes en formation ont deux origines:

              - Il s'agit de cellules hologrammiques qui n'ont pas encore la puissance vibratoire suffisante pour devenir des hologrammes réels et s'intégrer à l'énergie égoïque de l'être humain décédé.
              - Ou bien il peuvent se former à partir d'énergies extérieures, notamment négatives.

              Ces préhologrammes resteront dans chaque plan de l'espace correspondant à leur potentiel. Ils serviront à d'autres êtres.

      * Les cellules codifiées qui ont dirigé le corps doivent quitter l'organisme.

              Chacune à leur tour, de la plus puissante à la plus faible, c'est à dire dans le sens inverse de leur entrée dans l'embryon au moment de l'incarnation, elles vont quitter le corps au moment de sa décomposition.
              Ces cellules, à l'exception des plus faibles qui seront absorbées par la terre, vont échanger et unifier leurs codifications et former une seule équipe de micro-organismes. Chaque micro-organisme sera la synthèse de toutes les codifications de l'ensemble des cellules. Ce sont ces micro-organismes qu'un Cumul en descente absorbera pour en enrichir le futur corps dans lequel il va s'incarner.


        "Rien ne se perd, tout se transforme"
        J.T. Zeberio


[ Bienvenue ] [ Accueil ] [ Tomas Zeberio ] [ Dorotea Zeberio ]
[ Publications ] [ A propos de nous ... ] [ Méthodes de travail ]

[ Etudes sur l'oeuvre ]


Copyright 1999-2001 ©. Le Centre Français José Tomás ZEBERIO.