[ Navigation ] Accueil > Des études sur l'oeuvre > La Drogue Peut Stopper l'Evolution de L'Etre Humain


LA DROGUE PEUT STOPPER L'EVOLUTION

DE L'ETRE HUMAIN


        Les conséquences de la drogue peuvent être catastrophiques pour l'évolution de l'être humain, aussi bien avant qu'après sa mort.

        Pendant sa vie, le drogué qui a dépassé un certain stade d'intoxication sera définitivement stoppé dans son évolution, même après un traitement médical réussi. Ses énergies positives ne serviront plus qu'à son organisme. A sa mort, elles fortifieront les animaux et les plantes médicinales au lieu d'augmenter le potentiel de son Ego.

        En effet, dans la boite crânienne, deux noyaux "suceurs" se trouvent à un carrefour: ils sont en contact, d'une part, avec les énergies que l'homme génère pour son évolution et qu'ils emmagasinent et, d'autre part, avec les centres sensoriels auxquels ils sont connectés.

        Ainsi ces noyaux, point de passage des mouvements évolutifs, sont en première ligne pour aspirer les énergies miasmatiques. Peu à peu, ils vont être recouverts, puis, si la consommation de drogue continue, ils durciront et seront peu à peu asphyxiés. Se forme alors un circuit fermé par lequel le drogué devra consommer de plus en plus de drogue pour activer cette membrane qui recouvre les deux noyaux. L'esprit va finalement perdre son équilibre et l'harmonie de ses centres sensoriels.

        Après sa mort, son Esprit mettra plusieurs mois à se retrouver. Dans l'intervalle vont s'installer en lui une grande angoisse et un grand désordre, car ce qui a été gravé concernant sa vie terrestre est resté, dans sa mémoire, à l'état de programme qui ne s'est pas déroulé. N'ayant pas la notion du temps, il ne peut comprendre que cette angoisse est due à la drogue.

        Le drogué, en s'interdisant d'accomplir son Oeuvre Évolutive commet la faute la plus grave contre lui-même.



LES DEUX MORTS DES ÊTRES VIVANTS

        Ainsi J.T. Zeberio a-t-il mis en lumière une autre forme de mort que celle qui résulte de la séparation du corps et de l'Esprit. Il s'agit, pour un être, de l'arrêt définitif de sa capacité d'évolution dans sa vie présente. La vie de cet être n'a alors plus aucune utilité.
        C'est le cas également du toxicomane très atteint, ou dans certains cas, de l'enfant qui naît avec un "Moi" tronqué dans son incarnation précédente par un "avortement" trop tardif.



[ Bienvenue ] [ Accueil ] [ Tomas Zeberio ] [ Dorotea Zeberio ]
[ Publications ] [ A propos de nous ... ] [ Méthodes de travail ]

[ Etudes sur l'oeuvre ]


Copyright 1999-2001 ©. Le Centre Français José Tomás ZEBERIO.